Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Sonder les frontières.

L’ablation d’une tumeur au cerveau est un gros défi pour un neurochirurgien, car ses frontières sont souvent floues. S’il n’enlève pas assez de cellules cancéreuses pendant l’opération, les risques de récidive augmentent. Si par contre, il en retire trop, le patient peut avoir des séquelles neurologiques. Frédéric Leblond, professeur de génie physique à l’École Polytechnique de Montréal, a développé deux outils optiques pour assister le chirurgien en temps réel pendant une opération au cerveau. Le premier permet par phosphorescence de mettre en relief le cœur de la tumeur. Le second analyse les propriétés optiques des différents tissus et réussit à distinguer avec une précision de 90 p. cent les cellules saines des cellules cancéreuses. Deux outils qui, on l’espère, amélioreront les taux de survie des patients.

Pour en savoir plus:

« Des technologies optiques pour mieux vaincre le cancer du cerveau », article du webzine Innovatio de Polytechnique Montréal.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires