Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Lettres attachées et détachées: un double apprentissage qui pourrait nuire aux enfants.

La majorité des enfants du Québec apprennent d’abord à écrire en lettres détachées, en première année, puis en lettres attachées dès la deuxième année. Or, selon Isabelle Montésinos-Gelet spécialiste de la didactique à l’Université de Montréal, cette technique serait contre-productive. La chercheuse a demandé à 718 enfants répartis dans 54 écoles de la province de faire une série de tests. Trois groupes étaient à l’étude : un premier qui a appris uniquement la forme détachée, un deuxième groupe qui n'a appris que la forme attachée et un troisième groupe qui a appris les deux formes d’écriture, d’abord détachée en première année puis attachée en deuxième. Résultat : les jeunes de ce dernier groupe ont plus de difficulté que les autres à maîtriser l’orthographe des mots et la syntaxe des phrases. « Ce qu’on souhaite c’est automatiser le geste d'écrire pour que l'enfant n'aie plus à y penser, explique la chercheuse. Or si on change de type d’écriture, on ralentit ce processus. » Elle recommande donc de n’enseigner que la forme cursive aux enfants du primaire. Les conclusions de ces travaux sont présentement à l’étude au Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.

Pour en savoir plus:

« Moins d’élèves choisissent d’écrire en lettres attachées », article publié dans le quotidien Le Soleil.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires