Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Visualiser le son pour mieux diagnostiquer des pièces d'équipement endommagées.

Entendre le son c’est bien, mais le voir c’est encore mieux. Des chercheurs de l’École Polytechnique de Montréal ont développé une technique permettant de construire un genre d'hologramme acoustique, c’est-à-dire une représentation en trois dimensions des ondes sonores. Comme l’explique Annie Ross, professeur de génie mécanique, le son n’est rien d’autre qu’une déformation de l'air qui voyage dans l’espace et qui se rend jusqu’à nos oreilles. Avec son équipe, elle a développé en chambre anéchoïque une technique de traitement du signal qui permet de capturer la pression acoustique produite par un son à l’aide de plusieurs microphones. Les données recueillies sont ensuite traitées par ordinateur et transformées en une image 3D qui évolue dans le temps. Voir le son se propager dans l’espace est très utile et les applications industrielles sont nombreuses. Par exemple, on peut repérer les anomalies dans certaines structures comme les ailes d’avion. L’équipe a aussi développé un outil permettant de dévier le son des marteaux riveteurs, en espérant mieux protéger l'ouïe de milliers d’ouvriers!

Pour en savoir plus:

« Identifier la source d'un bruit grâce às son image 3D », article publié dans le webzine Innovatio.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires