Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

La cyberjustice pour rendre notre système judiciaire plus accessible et efficace.

Le système de justice connaît son lot de problèmes. Entre des délais toujours plus longs et la paperasse qui s'empile, il est parfois difficile d’obtenir justice. Et si la solution à ces problèmes était technologique? C’est ce que croit Nicolas Vermeys, directeur adjoint du Laboratoire de cyberjustice de l’Université de Montréal. Les chercheurs de ce laboratoire testent présentement une salle d'audience technologique, où tous les documents sont électroniques et les témoins comparaissent à distance, par visioconférence. Ce groupe de recherche a aussi mis au point une première plateforme, PARLe, qui permet à deux parties adverses de résoudre un conflit par le biais de formulaires interactifs, un peu comme le fait déjà le site d’enchères américain eBay. Ces innovations, espère le chercheur, permettront de désengorger notre système de justice.

Pour en savoir plus:

Site web du Laboratoire de cyberjusticede l'Université de Montréal.

Retour à la thématique

Partenaires