Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Reportage 1:
La réalité virtuelle pour dépister les commotions cérébrales.

Un choc sur la tête et c'est la commotion cérébrale. Chez les adolescents, dont le cerveau est en plein développement, même les commotions légères peuvent avoir des séquelles : pertes de mémoire, difficultés de concentration, etc. Pour les détecter, le neuropsychologue Pierre Nolin de l'Université du Québec à Trois-Rivières a utilisé une méthode qui plaît aux jeunes : la réalité virtuelle. Ces derniers n'ont qu'à enfiler une paire d'écouteurs et un casque muni d'une visière pour se retrouver plongés dans un environnement virtuel qui reproduit une salle de classe. Alors que les tests offerts en cabinet de médecin ne permettent pas de dépister les commotions légères, la réalité virtuelle, elle, y parvient. Ce nouvel outil pourrait aider à déterminer le moment du retour au jeu de l'adolescent. Pierre Nolin espère que le milieu scolaire l'adoptera.

Pour en savoir plus:

Site du Laboratoire de recherche interdisciplinaire en réalité virtuelle de l'UQTR.

« Mesurer les effets cognitifs d’une commotion cérébralegrâce à la réalité virtuelle », article publié dans le Campus Express de l'UQTR.

Document d’information sur les commotions cérébrales publié sur l;e sute du centre canadien sciences et médias.

« Les commotions cérébrales et leurs effets 30 ans plus tard », article publié sur le site de l'Université de Montréal.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires