Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
Les mines sous-marines, un nouvel eldorado.

Au fil des millénaires se sont constitués au fond des océans d’immenses dépôts de minerais qui pourraient faire l'objet d'une véritable ruée mondiale. C'est une entreprise canadienne, Nautilus Minerals, qui sera la première, et ce, dès cette année, à exploiter le sous-sol marin. Située à trente kilomètres de la côte de la Papouasie Nouvelle-Guinée et à 1600 mètres sous l’eau, cette première mine serait riche en cuivre, or, argent et zinc. Une soixantaine de robots submersibles feront le travail au fond de l'océan. Par la suite, le minerai sera aspiré par un pipeline de 1,6 kilomètre jusqu’au navire de production. Mais comment exploiter ces fonds marins sans nuire à la faune et la flore qui y vit? Les sources hydrothermales qui génèrent le minerai ont fait naître des écosystèmes uniques qu’écologistes et scientifiques défendent. Plus de 150 sites ont été recensés jusqu’à maintenant. Déjà en 1869, Jules Vernes parlait d’immenses gisements sous-marins. Reste à voir si nous saurons les exploiter dans le respect de l’environnement!

Pour en savoir plus:

Le site web de la compagnie canadienne Nautilus Minerals.

« Le nouvel eldorado sous-marin », article publié dans le magazine Le Point.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires