Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
Risquer sa vie pour la science

Quand on songe à une carrière en science, on imagine une vie tranquille passée dans le confort d’un laboratoire. Mais pour obtenir des résultats inédits, certains scientifiques vont jusqu’à mettre leur vie en danger. Par exemple, certains géologues et biologistes ont exploré une grotte mexicaine remplie de cristaux géants de gypse, à des températures qui approchent les 50 degrés Celsius. Leur but : étudier les extrêmophiles, ces espèces vivantes capables de vivre dans ces conditions extrêmes. Un biologiste australien étudie pour sa part, les venins de serpent et doit, pour ce faire, l'extraire de ses propres mains en se faisant parfois mordre! Un entomologiste américain se fait, lui, piquer par divers insectes dans le but d’élaborer une échelle de la douleur. Et que dire d’un saut dans le vide d’une hauteur de 39 km? C’est l’exploit de Felix Baumgartner qui a franchi à l’automne 2012 le mur du son en chute libre dans le cadre de la campagne publicitaire d’une boisson énergisante. Tout ça, dit-il, pour aider à mieux comprendre comment évacuer des astronautes ou des pilotes dans des situations d’urgence.

Pour en savoir plus:

À voir sur You Tube: « Deadly Crystal Cave », un vidéo mis en ligne par le National Geographic dans lequel on voit des images de l'exploration de la mine de cristaux géants de gypse au Mexique.

Venomdoc Homepage, le site web de Bryan Grieg Fry, le biologiste australien spécialiste des venins.

Site web officiel de Felix Baumgartner.

Retour à la thématique

Partenaires