Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
Un aller simple vers Mars.

Après avoir marché sur la Lune, la prochaine étape logique pour l’humanité serait de mettre le cap sur la planète Mars. Mais le coût d’une telle mission est tellement exorbitant que même la NASA a mis ce projet sur la glace. Coup de théâtre : le projet Mars One, mis de l'avant par une entreprise hollandaise, propose un aller simple vers Mars, donc sans possibilité de retour... Selon le plan, les quatre premiers marsonautes gambaderaient sur la planète rouge dès 2023. Le tout pour six milliards de dollars, soit le dixième du coût évalué par la NASA. Le projet Mars One est-il réaliste? Comment assurer la survie des passagers, malgré les doses parfois létales de radiations cosmiques et la gravité trop faible? L'équipe passe ce projet au crible. Mais que l'on croie ou non à la colonisation prochaine de Mars, l'Agence spatiale européenne s'y prépare. Ils ont confiné huit hommes dans un espace restreint pour simuler un voyage vers Mars et en tester les effets psychologiques. Baptisé Mars 500, le projet a démontré que l'humeur des participants — triés sur le volet, il faut le dire — reste stable. Selon cette étude, la stabilité psychologique des voyageurs ne serait pas une embûche à la colonisation martienne.

Pour en avoir plus:

Le site web du projet "Mars One" en question.

« A One-Way Ticket To Mars», regard critique sur le projet Mars One publié dans le New York Times.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires