Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Reportage 1:
Le Code Dragon pour tester la sécurité des réacteurs nucléaires.

Depuis le désastre nucléaire survenu au Japon en 2011, la sécurité des réacteurs préoccupe les gens plus que jamais. À l’Institut de génie nucléaire de l’École Polytechnique de Montréal, le chercheur Guy Marleau a mis au point un code informatique pour tester la sécurité des réacteurs. Ce code porte le nom d’une créature légendaire : le dragon.

Le Code Dragon prédit le comportement des neutrons en trois dimensions dans le cœur du réacteur. La doctorante Geneviève Harrisson l’a utilisé pour tester les futurs réacteurs de génération quatre à eau surcritique (SCWR). Selon ses calculs, ces réacteurs courent un risque de surchauffe et d’accident en cas de fuite du liquide caloporteur. Les concepteurs du SCWR doivent donc retourner à la table à dessin pour s’assurer que ce scénario sombre ne se produira pas. Comme le dragon qui symbolise puissance et bienveillance, le code du même nom veille sur notre sécurité…

Pour en savoir plus:

Information sur le Forum International Génération 4 sur le site Wikipedia.

Site web de l'Association nucléaire canadienne.

Information sur l’Institut de Génie Nucléaire de Polytechnique de Montréal.

Information sur le réacteur SlowPoke sur le site de l'école Polytechnique Montréal.

Retour à la thématique

Partenaires