Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
La culturomique — ou comment analyser la culture en une fraction de seconde.

Grâce à l’informatique et aux gigantesques banques de données actuelles, une nouvelle discipline est née : la culturomique. Ces « mathématiques de la culture » permettent de compter l’occurrence d’un mot dans les 15 millions de livres numérisés par Google et parus depuis deux cents ans. L’algorithme développé par des chercheurs de l’Université Harvard est maintenant disponible sur le site de Google.

Grâce au NGram Viewer, on peut par exemple mesurer l’augmentation ou la diminution de l’utilisation de certains mots, à certaines époques dans certaines régions du monde, ce qui en fait un outil puissant pour étudier la censure. Notre reporter Pascal Forget a par exemple observé que le mot Tienanmen – nom de la célèbre place de Beijing qui fut le théâtre d’une sévère répression en 1989 – n’a pas été souvent utilisé en Chine ni pendant ni après l’événement.

En calculant l’occurrence des noms de scientifiques dans la littérature, les chercheurs ont mis au point un outil de mesure de la célébrité scientifique. Une nouvelle unité de mesure est née : le Darwin, en l’honneur de Charles Darwin, l’auteur de la théorie de l’évolution. C'est donc le plus souvent en millidarwins, ou en microdarwins que se mesure la célébrité des scientifiques contemporains!

Pour en savoir plus:

Algorithme NGram Viewer sur Google Bopoks.

Lien vers le Science Hall of Fame.

« La culturomique », article publié sur le site du magazine Pour la science (août 2011).

« In 500 Billion Words, New Window on Culture », article publié dans le New York Times (décembre 2010).

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires