Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Reportage 2 :
Des vêtements qui réagissent à la lumière.

Deux robes qui refusent de se faire photographier : voici les derniers vêtements interactifs de Ying Gao, professeure à l’École supérieure de mode de l’UQAM. Dès que le flash est déclenché, les méduses de la première robe s’agitent, la transformant en nuage insaisissable, alors que dans la seconde robe, un écran lumineux clignote avec une intensité variable. Dans les deux cas, le résultat est le même : la photo est ratée.

Ying Gao fabrique ses vêtements interactifs en collaboration avec Simon Laroche, chercheur en arts technologiques. Pour notre reportage, il lève le voile sur le fonctionnement des robes du projet Playtime : au moindre jet de lumière, des senseurs photoniques envoient un signal pour allumer un écran lumineux ou activer des moteurs qui tirent sur les coutures des vêtements.

La designer a conçu ces robes pour dénoncer ce qu’elle appelle la mode jetable dans laquelle seule l’image compte. « Le vêtement est un outil de communication super efficace. Avec l’électronique, je lui permets de l’être encore plus », conclut-elle.

Pour en savoir plus:

Retour à la thématique

Partenaires