Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
Les nouveaux mots "tendances" en science.

À chaque année, on découvre des phénomènes inédits, des nouvelles molécules, des organismes inattendus... Pour les baptiser, ça prend de nouveaux mots. L’équipe du Code Chastenay nous présente les « mots de la science » à retenir cette année.

Résumé :

Pour Thomas Gervais, c’est fullerène, une classe de molécules composées uniquement de carbone. La plus connue de toutes : la C60, un ballon moléculaire qui ressemble à la Biosphère de Montréal. Grâce à leurs propriétés exceptionnelles de conductivité, de dureté et de résistance, on promet aux fullerènes un avenir brillant dans une foule de domaine, allant de l’électronique à la médecine.

Un autre mot à retenir : l’ADN zombie. Marie-Pier Élie nous explique qu’il s’agit des séquences d’ADN inactives ou mortes qui se réveillent et, ce faisant, peuvent causer des maladies.

Pour sa part, Binh An Vu Van a choisi le mot chimère. Cette créature mythique est composée d’une tête de lion, d’un corps de chèvre et d’une queue de dragon. Dans certains laboratoires, la réalité rattrape la fiction : on y crée des organismes mi-humains, mi-animaux. Par exemple, un ovule de vache contenant de l’ADN humain…

Sombre ? Peut-être. C’est aussi un mot fétiche chez les astrophysiciens par les temps qui courent, nous dit Pierre Chastenay. La matière et l’énergie sombre constituent 95 % de l’Univers et on ne sait pas encore ce qu’elles font. D’où l’urgence d’éclairer ce sombre mystère…

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires