Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
Le vin transformé par la science et la technologie.

La fabrication du vin repose sur des traditions millénaires. Mais la science et la technologie sont en train de les bouleverser. Tout ça dans le but de faire un meilleur vin, en moins de temps et à moindre coût! D'abord, grâce à la génétique. Un consortium international a récemment dressé la carte génétique du pinot noir, un cépage reconnu entre autres pour sa résistance à certains champignons. En identifiant les marqueurs génétiques liés à ces atouts, les généticiens espèrent pouvoir les implanter dans le génome d'autres cépages.

Transformer la piquette en bon vin est un vieux rêve de l'humanité. Or, un chercheur chinois croit y être arrivé. Son truc : soumettre le vin à un champ électrique, une opération qui transforme les alcools en esthers, les molécules aromatiques du vin. Ce traitement-choc aurait amélioré le goût d'un Carbernet Sauvignon chinois de l'année.

Ceux qui n'auraient pas le courage de goûter à ce vin pourraient s'en remettre à une langue électronique. Mise au point par des chercheurs espagnols, le dispositif permet de différencier, par exemple, un Shiraz 1992 d'un Merlot 1994. L'utilité du dispositif : empêcher la contrefaçon, courante dans le marché dans grands vins.

Pour en savoir plus :

“Bringing Better Grapes a Step Closer to Reality, article publié sur le site Science Daily (avril 2010).

"Pinot Noir Grape Sequenced", aussi publié sur le site Science Daily (décembre 2007).

"E-Tongue Passes Wine Taste Test", article publié sur le site du magazine Time (août 2008).

"Les bienfaits d'un vin, ça se mesure", article publié sur le site du journal Le Matin (octobre 2010).

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires