Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Troubles alimentaires : des causes biologiques identifiées.

On a longtemps pensé que l'anorexie et la boulimie étaient des troubles psychologiques. Mais, on découvre maintenant que ces maladies ont des bases biologiques. Le cerveau des personnes atteintes sécréterait notamment moins de sérotonine que la normale — un neurotransmetteur essentiel à la régulation de l'humeur.

Selon Howard Steiger, chercheur et directeur du programme des troubles de l'alimentation de l'Université McGill, certains facteurs environnementaux pourraient s’ajouter à ces déterminants biologiques et déclencher le problème : un traumatisme vécu pendant la petite enfance, l'obsession de la minceur dans les sociétés occidentales. Plus que tout, les régimes sévères seraient particulièrement dangereux, car une carence nutritionnelle nuit à la formation de sérotonine. Pour traiter ses patientes, le professeur Steiger teste maintenant une nouvelle technique: la stimulation magnétique transcrânienne, qui vise à modifier l'activité électrique du cerveau.

Pour en savoir plus :

Retour à la thématique

Partenaires