Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
À la découverte des fonds marins.

Il existe au fond des océans des paysages spectaculaires et une faune insoupçonnée. L'étude de ce monde méconnu est le mandat du projet Neptune, un nouveau réseau d'observatoires sous-marins situé dans le Pacifique, au large de l'île de Vancouver. Binh An Vu Van nous rapporte que cet ensemble de caméras et de senseurs en tous genres capte 24 heures sur 24 et sept jours par semaine tout ce qui se passe sous l'eau: tremblements de terre, éruptions volcaniques, fluctuation des stocks de poissons et des populations bactériennes, etc.

Le projet Neptune s'intéresse aussi aux ressources d'énergie sous-marines, comme par exemple les gisements de méthane solides. MaisThomas Gervais nous explique que si jamais ce gaz s'échappait dans l'atmosphère à la suite d'un cataclysme, il pourrait décupler l'effet de serre dans l'atmosphère– d'où l'intérêt de bien cartographier ces gisements pour surveiller leur évolution et intervenir si nécessaire.

Et Neptune n'en est encore qu'à ses débuts. Son tout dernier observatoire, Endeavour Ridge, vient d'être installé à la jonction entre deux plaques tectoniques. Sa mission: étudier l'activité sismique qui y règne. Pascal Forget parle des prouesses techniques réalisées pour alimenter le module en électricité et le relier à internet. Pour la première fois, non seulement les chercheurs, mais aussi le grand public, auront une vue en direct sur les fonds marins!

Pour en savoir plus :

Le site web officiel du projet Neptune.

NEPTUNE wires subsea volcanic region, completes installation of system, article sur le site Alberni Valley News.com (septembre 2010).

Les fonds marins en gros plan, sur le site d'Innovation Canada.ca (août 2009)

Les hydrates de gaz : carburant de l'avenir ?, sur le site de Ressources naturelles Canada (février 2008).

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires