Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

La résistance des vêtements de pompiers testée en laboratoire.

Lorsqu’ils combattent un incendie, les pompiers peuvent être exposés à une chaleur pouvant atteindre 1000 degrés Celsius et un taux d’humidité de 100 %. Parfois obligés de ramper sur le sol, ils se frottent à des éclats de verre ou d’autres objets coupants. Heureusement, les vêtements de pompier sont à toute épreuve... quand ils sont neufs. Le problème, c’est qu’ils ne répondent plus aux normes de sécurité après un certain temps.

Pour tester la durabilité de ces habits, Toan Vu Khanh les soumet à un vieillissement accéléré dans son laboratoire de l’École de technologie supérieure (ETS). Ses échantillons sont exposés à des températures et degrés d'humidité extrêmes, puis sont déchirés ou perforés pour voir à quel point leur résistance est altérée. Le chercheur les examine ensuite au microscope électronique - et même atomique - jusque dans leurs moindres molécules! En bout de ligne, Toan Vu-Khanh espère pouvoir donner aux services municipaux de meilleurs indicateurs sur la durabilité des vêtements de pompiers et, ultimement, réduire au maximum le nombre de décès chez les pompiers.

Pour en savoir plus :

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires