Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Un dispositif ingénieux pour déjouer les faussaires.

Nos billets de banque sont protégés par des dispositifs de sécurité de plus en plus sophistiqués, mais les moyens dont disposent les faussaires s'améliorent au même rythme. Or, un scientifique de l’École Polytechnique de Montréal vient de créer un dispositif qui pourrait leur rendre la vie très difficile. Les commerçants n'ayant que quelques secondes pour différencier un vrai billet d'un faux, ce genre de dispositif doit être non seulement difficile à reproduire, mais aussi identifiable en un coup d’œil.

Bill Baloukas a donc travaillé avec des filtres optiques dits interférentiels, qui produisent une surface iridescente capable de changer de couleur lorsqu’elle est inclinée. De tels dispositifs existent déjà sur les billets de banque canadiens et il est de plus en plus facile de les imiter. Bill Baloukas a trouvé une façon inédite d'améliorer leur degré de sécurité. De quoi donner des maux de tête au plus futé des fraudeurs!

Pour en savoir plus :

Site web du Laboratoire de revêtements fonctionnels et ingénierie des surfaces de l'École Polytechnique de Montréal.

Article sur les dispositifs de Bill Baloukas – Bulletin d’Univalor (Novembre 2007)

Articles d'intérêt sur le site de la Banque du Canada:
- Description des éléments de sécurité
- Résultats d’enquête

Articles d'intérêt sur le site du Bureau national de lutte contre la contrefaçon de la GRC:
- Rapport sur la contrefaçon de monnaie en 2007
- Statistiques sur la contrefaçon

Site web de la compagnie américaine JDSU qui fabrique des dispositifs de sécurité, dont les encres iridescentes sont utilisées par certains faussaires.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires