Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

L'encre solaire: un panneau solaire liquide qu'on peut imprimer sur un t-shirt.

Recharger son téléphone cellulaire en le branchant sur une nappe ou sur son t-shirt préféré sera possible d'ici quelques années, croit Mario Leclerc, chimiste à l’Université Laval. Tout ça grâce à un précieux flacon de liquide bleu : l'encre solaire perfectionnée dans son laboratoire. Sa forme liquide permettra de l'imprimer à peu de frais sur des vêtements, sacs, papiers peints, etc, et donc de tapisser de « tissu solaire » des objets de formes diverses. Ce plastique dissout appelé polycarbazol pourrait offrir une alternative bon marché au silicium des panneaux solaires rigides. Une entreprise américaine, Konarka, teste présentement l'encre solaire en vue d'une commercialisation prochaine.

Pour en savoir plus :

Site web du Laboratoire des polymères électroactifs et photoactifs de l'Université Laval.

Site web de la compagnie St-Jean Photochimie.

Retour à la thématique

Partenaires