Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
L'évolution du langage

De nos jours, la langue française est soumise à différentes pressions, dont la prédominance de l’anglais sur internet et dans les échanges internationaux. Faut-il s’inquiéter? À l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, qui a lieu à chaque année le 20 mars, l’équipe s’intéresse non seulement à l’évolution du français, mais aussi à celle de toutes les langues actuelles.

Résumé :

Marie-Pier Élie nous parle d’abord d’une étude européenne qui tente de comprendre comment toutes les langues indo-européennes, dont le français, auraient évolué à partir d’une seule langue commune. En comparant les 200 mêmes mots dans toutes ces langues, ils ont remarqué que ceux qui subissent le plus de modifications sont ceux dont on se sert moins souvent. Les plus communs - comme Papa, Maman, trois, etc. – restent inchangés à travers les siècles.

Malgré ces mutations normales et saines, la langue française ne risque pas de disparaître, estime Marie-Éva De Villiers, auteure du Multidictionnaire – et à qui notre journaliste Binh An Vu Van a parlé. Selon la linguiste, l’avenir du français dépend de sa capacité à intégrer de nouveaux mots technologiques et scientifiques – comme biovigilance, exoplanète, agrégateur, transgénèse,… - ce que le Québec francophone réussit très bien à faire pour l’instant.

Par contre, beaucoup d’autres langues parlées dans le monde ne connaîtront un sort aussi heureux, nous dit Pascal Forget. À tous les quatorze jours, un dialecte disparaît. Pour préserver la culture qui s’y rattache, National Geographic veut garder une trace audio et vidéo de ces langues. Le nom du projet : Enduring Voices.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires