Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Détecter les gaz toxiques en temps réel

Lorsqu’un sinistre se produit, le laboratoire mobile du Ministère de l’Environnement est déployé sur les lieux pour évaluer la qualité de l’air et déterminer s’il y a lieu d’évacuer le secteur. Grâce à un spectromètre de masse, les experts sont en mesure d’identifier la nature et la concentration des gaz toxiques dispersés dans l’air.

Mais il existe une classe de produits chimiques, les BTEX, dont le Benzène, le Toluène et le Xylène font partie, et que l’on retrouve dans les produits pétrochimiques, les vernis et la peinture, qui n’est pas détectable sur le champ par le spectromètre de masse du labo mobile. Il faut donc envoyer l’échantillon dans un laboratoire traditionnel, ce qui occasionne un délai de 24 heures.

Koffi Badjagbo, chimiste à l’Université de Montréal, vient de trouver une autre façon d’utiliser le spectromètre de masse qui permet de détecter les BTEX sur le champ. Cette découverte permettra d’agir plus rapidement, par exemple lors de déversements accidentels dans l’industrie pétrochimique.

Pour en savoir plus :

Site internet du laboratoire mobile du Ministère d’Environnement Québec.

Pour en savoir plus sur les contaminants BTEX et Siloxanes.

Retour à la thématique

Partenaires