Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
Faire revivre les animaux disparus

Durant les prochaines décennies, des milliers d’espèces animales pourraient disparaître. Mais les scientifiques organisent la résistance, en mettant sur pied des arches de Noé contemporaines qui pourraient, peut-être, sauver ces espèces menacées de l’oubli. Pierre Chastenay en discute avec notre équipe de journalistes scientifques.

Pour en savoir plus :

Dans l’Ancien testament, Noé construit un grand bateau pour sauver toutes les espèces animales d’un déluge annoncé. Aujourd’hui, ce sont les scientifiques qui font revivre cette légende avec le projet international Frozen Ark, visant à contrer la disparition massive des espèces à cause des changements climatiques.

Dans cette arche de Noé contemporaine, l’ADN et des tissus biologiques d’un millier d’espèces sont congelés, nous révèle Marie-Pier Élie. Son but : préserver l’information génétique d’espèces avant qu’elles ne disparaissent mais aussi éventuellement, faire revivre des animaux disparus… comme le bouquetin des Pyrénées que des scientifiques espagnols tentent de cloner, nous apprend Binh An Vu Van. Le bébé cloné est mort après dix minutes.

Mais selon Véronique Morin, nous n’aurions peut-être pas besoin de Frozen Ark, car l’ADN d’animaux disparus existe toujours dans les gènes d’animaux existants. Par exemple, un groupe de l’Université McGill tentent de réactiver des gènes de dinosaures dans des embryons de poulet.

Retour à la thématique

Partenaires