Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

La supraconductivité, l’énergie de l’avenir?

Au département de physique de l’Université de Sherbrooke, un étrange petit train flotte au-dessus de son rail, comme par enchantement. Aucun moteur ne le propulse ni ne le maintient en l’air. Son secret ? Une pastille de céramique supraconductrice qui lui permet de flotter sans effort au-dessus du rail aimanté. La lévitation magnétique n’est qu’une des nombreuses applications audacieuses que permettent les supraconducteurs, ces matériaux qui conduisent l’électricité sans aucune perte. Grâce à eux, on pourra également créer un jour des moteurs légers et ultra-puissants, ou de très petits appareils d’imagerie à résonance magnétique. Malheureusement, les matériaux supraconducteurs ont un vilain défaut : pour qu’ils puissent fonctionner, il faut les refroidir à des températures plus que polaires. Le défi : réussir à les utiliser à température ambiante !

Pour en savoir plus :

Vidéo détaillée d'un train supraconducteur fait par des chercheurs de l’Université de Dresden.

« Choc électrique », Québec Science, numéro de mai 2007 : un article sur la supraconductivité écrit par Thomas Gervais. (extrait seulement)

« An iron key to high temperature superconductivity?» Scientific American, août 2009 : un article sur la récente découverte des pnictides.

Schéma de la structure moléculaire des pnictides sur le site de l'Université de Stanford.

Retour à la thématique

Partenaires