Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Les crèmes antirides sous la loupe des chercheurs

Une recherche québécoise a démontré que certaines crèmes antirides sont toxiques pour la peau. Cette recherche indépendante portait sur une classe de composés actifs de ces crèmes appelés amines, comme les DMAE, TEA et THPE. Les chercheurs ont découvert que lorsque ces composés sont mis en contact avec des cellules de peau dans un vase de Pétri, ces dernières se gonflent presque instantanément – ce qui confirme l’effet d’atténuation des rides promis par la publicité. Mais les amines tuent également une partie des cellules de la peau ou encore les empêchent de se multiplier. Reste maintenant à évaluer l’effet de ces crèmes directement sur la peau des consommateurs…

Pour en savoir plus :

Site du LOEX, le Laboratoire d'organogénèse expérimentale de l'Université Laval.

Retour à la thématique

Partenaires