Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Le son, nouvelle arme contre les cyanobactéries.

Dans les laboratoires de Musilab, un laboratoire spécialisé en technologies du son au CEGEP de Drummondville, des chercheurs cultivent les différents types d’algues bleues, ces cyanobactéries qui, depuis quelques années, sont devenues les plus grandes ennemies des plans d’eau du Québec. Leur idée : éliminer ces algues en les bombardant d’ultrasons, des sons si aigus qu’ils sont inaudibles à l’oreille humaine. De la même manière que la voix d’une chanteuse d’opéra peut faire voler en éclat un verre de vin, ces ultrasons pourraient faire éclater les organes essentiels à la survie des algues bleues.

Résumé du reportage

Daniel Caron, chercheur en électroacoustique dirige ce projet innovateur. Il s’enorgueillit de son idée : « Nous pensons avoir trouvé une technologie sécuritaire pour l’environnement.» L’idée derrière cette recherche est de s’attaquer à un élément essentiel au cycle de vie de l’algue bleue : les phycocyanine, un organe que l’on retrouve presque exclusivement dans les cyanobactéries.

Les chercheurs ont profité de la saison estivale pour tester leur générateur ultrasonique dans les eaux du Lac Saint-Louis, à La Tuque, un plan d’eau très affecté par les cyanobactéries depuis trois ans. Pour ce faire, les chercheurs ont construit une plateforme qui transportera l’appareillage expérimental sur le lac et qui est uniquement alimenté à l’énergie solaire.

Retour à la description complète de l’épisode

Partenaires