Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Concilier faucons et humains sur les ponts du fleuve Saint-Laurent

Des familles de faucons sont installées sur certains ponts du fleuve Saint-Laurent, mais repoussent les ouvriers responsables de l'entretien qui viennent travailler près de leurs nids. L'entreprise Services environnementaux Faucons s'est penchée sur la question et propose une solution originale.

Résumé du reportage

À cause de leurs systèmes de poulies et de câbles, les ponts-levis du fleuve Saint-Laurent requièrent un entretien régulier : c’est pourquoi on y voit souvent des ouvriers à l’œuvre. Mais ces derniers n’aiment pas le pont Larocque, près de Valleyfield, parce qu’ils s’y font attaquer par les faucons pèlerins qui y nichent! La Corporation maritime du Saint-Laurent a donc demandé à Services environnementaux Faucons de régler la situation. Pour y arriver, l’entreprise québécoise a mis au point une stratégie originale qui consiste à berner les mamans faucons. Quelques jours avant la naissance des oisillons, les biologistes grimpent dans la structure et remplace les œufs fertilisés par des œufs stériles. Les œufs de faucon sont ensuite emmenés dans les installations de reproduction de la compagnie à Alexandria, en Ontario, où ils écloront. Les oisillons seront ensuite pris en charge par des parents faucons adoptifs, avant d’être relâchés dans la nature. Ce stratagème ingénieux fonctionne : faucons et travailleurs y trouvent leur compte! L’équipe du Code Chastenay a suivi toutes les étapes de ce processus innovateur.

Pour en savoir plus :

Retour à la thématique

Partenaires