Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 68

MARDI 16 novembre 2010 - 19 h

En quête d'une planète lointaine jumelle de la Terre.

En quête d'une planète lointaine jumelle de la Terre.

David Lafrenière est une étoile de l'astrophysique. En 2008, il faisait partie d'un trio de chercheurs de l'Université de Montréal qui observaient directement, pour la toute première fois, des planètes situées à l'extérieur du système solaire. Ces exoplanètes très massives — qui ont de 7 à 10 fois la masse de Jupiter — n'ont toutefois rien à voir avec notre Terre.

Les chasseurs d'exoplanètes sont maintenant à la recherche de planètes de type terrestre, « viables » et beaucoup plus petites. Mais impossible d'observer ces petites planètes directement... Pour y arriver, il faut plutôt tenter de détecter l'influence gravitationnelle qu'elles exercent sur leur étoile. C'est le but du projet SPIROU, auquel participe Étienne Artigau, lui aussi de l'Université de Montréal.

Les mesures policières améliorent-elles le bilan routier ?

Les mesures policières améliorent-elles le bilan routier ?

Recevoir une contravention n'est jamais agréable et on se demande si, en fin de compte, ce type de sanctions améliore vraiment le bilan routier... C'est le genre de questions que se pose Étienne Blais, de l’Université de Montréal. Pour en avoir le coeur net, le criminologue analyse de vastes banques de données grâce à des modèles statistiques complexes. Par exemple, il a démontré que deux ans après la mise en place à la SPVM d’une importante équipe de policiers entièrement dédiés à la sécurité routière, le nombre de collisions avec blessures graves avait diminué de 50 % dans les rues de Montréal. Et selon Étienne Blais, la rigueur de son approche améliore de beaucoup la fiabilité de ses résultats. Alors, les mesures en sécurité publique : efficaces ou non? Enfin, des réponses scientifiques pour trancher la question!

Capsule scientifique : <br>
Les routes en planche à laver.

Capsule scientifique :
Les routes en planche à laver.

Pourquoi les routes de sable ou de gravier se transforment-elles souvent en véritables planches à laver? Pour comprendre le principe, il faut imaginer une pierre plate qui rebondit à la surface d’un plan d’eau. Plus on lance la pierre à grande vitesse, plus elle fera de bonds sur l’eau. C’est le même phénomène pour les roues de nos voitures: plus elles roulent vite, plus elles forment des creux et des bosses sur nos routes de campagne. Alors pour les protéger, mieux vaut modérer son allure!

Dans les labos d'ici et d'ailleurs : <br>
Des carburants inusités.

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
Des carburants inusités.

On parle beaucoup de carburants fossiles ces temps-ci au Québec, surtout avec le débat entourant l'exploitation des gaz de schiste. Or, ces substances sont polluantes... C'est pourquoi des scientifiques tentent de mettre au point des carburants de remplacement, et certains ont de quoi étonner!

Par exemple : les algues. Cette ressource très abondante dans les océans est présentement soumise à des croisements génétiques dans les laboratoires. Le but, soutient Marie-Pier Élie, est d'obtenir une super-algue capable de transformer la lumière du Soleil en biocarburant.

Les déchets domestiques pourraient peut-être aussi un jour combler nos besoins énergétiques. Un chercheur de l'Université de Sherbrooke a réussi à transformer en éthanol des restes de table, et même des poteaux de téléphone. Thomas Gervais nous explique le procédé : en brûlant ces déchets, on les transforme en monoxyde de carbone, ce qui produit de l'éthanol. L'usine que ce chercheur a fondée en Estrie est déjà en production.

Pascal Forget s'est pour sa part intéressé à un déchet du corps humain : l'urine! Des scientifiques s'en sont servis pour faire fonctionner des cellules à carburant microbiennes. Riche en azote et en potassium, l'urine pourrait devenir un carburant particulièrement efficace.

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires