Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 58

MARDI 7 septembre 2010 - 19 h

Homo polygamus

Homo polygamus

Dans notre société, la monogamie est la norme. Mais était-ce le cas pour nos ancêtres? Depuis longtemps, anthropologues et historiens tentent de déterminer si, à travers les générations, l’humain a été plutôt monogame ou polygame, Et désormais, les généticiens leur emboîtent le pas! L’un d’entre eux est Damian Labuda, chercheur au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Ce généticien cherche la réponse au cœur de nos cellules, en scrutant nos chromosomes. En étudiant le brassage génétique dans plusieurs populations, le chercheur a pu déterminer si un plus grand nombre de femmes que d’hommes avaient participé à la reproduction. Alors, l’homme est-il naturellement monogame ou polygame? Les chromosomes livrent leur réponse…

En savoir plus

Douleur et méditation

Douleur et méditation

Les adeptes de la méditation s’entendent pour dire que cette activité leur procure un grand bien-être. Mais a-t-elle des effets tangibles sur le cerveau? Joshua Grant, un doctorant en neurosciences à l’Université de Montréal, s’est penché sur la question. Pratiquant lui-même la méditation zen depuis l’enfance, le jeune chercheur a voulu vérifier l’effet de celle-ci sur la douleur. Sous la supervision de Pierre Rainville, chercheur en neuropsychologie et spécialiste de la douleur à la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal, Joshua Grant a mené une étude comparant la perception de la douleur chez deux groupes, l’un pratiquant la méditation et l’autre non. En observant le cerveau des sujets, par imagerie fonctionnelle, les deux chercheurs ont constaté des changements bien réels sur les zones du cerveau associées à la douleur. La méditation zen, peut-être un nouvel espoir pour alléger la douleur chronique ?

En savoir plus

Capsule scientifique : <br> La vie sur Mars

Capsule scientifique :
La vie sur Mars

Y a-t-il de la vie sur Mars ? Cette possibilité est prise de plus en plus au sérieux depuis que l’on a mesuré des taux anormalement élevés de méthane dans l’atmosphère de la planète rouge. Sur Terre, le méthane est produit par l’activité biologique, entre autres par les flatulences des êtres vivants. Qu’en est-il sur Mars? Des chercheurs ont déjà montré que ce ne sont ni l’activité volcanique martienne, ni la combustion de météorites dans son atmosphère qui expliquent la présence soutenue de méthane autour de Mars. Reste deux possibilités : soit le méthane est le sous-produit d’une réaction chimique entre l’eau et des roches volcaniques, soit il existe sous la surface martienne des bactéries qui en produisent de manière continue. Nous connaîtrons peut-être la solution de l’énigme grâce à une mission robotique vers Mars prévue pour 2018. Une histoire à suivre !

L'humain du futur

L'humain du futur

De quoi aurons-nous l’air dans 100 000 ans? Nos descendants seront-ils méconnaissables? L’équipe présente les hypothèses des scientifiques d’aujourd’hui sur l’homme de demain. Notre environnement, notre culture, nos habitudes de vie, tous ces facteurs pourraient bien contribuer à faire évoluer l’être humain vers de nouvelles directions.

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires