Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 46

MARDI 5 janvier 2010 - 19 h

La neuroéducation au secours des enseignants

La neuroéducation au secours des enseignants

Grâce aux techniques d’imagerie qui permettent de voir le cerveau en action, des chercheurs québécois étudient la manière dont ce noble organe apprend. Cette discipline appelée neuroéducation permettra, entre autres, de mettre au point de nouvelles méthodes d’enseignement. Par exemple, la neuroéducation viendrait expliquer pourquoi l’apprentissage des sciences est difficile.

Selon une des conclusions de l’étude, les élèves ont déjà une compréhension intuitive de certains phénomènes qui est erronée, avant même leur premier cours de sciences. Ces conceptions fausses interfèrent avec les connaissances scientifiquement admises, ce qui nuit à leur acquisition. La neuroéducation permettrait donc d’intervenir sur ces préconceptions erronées. De l’espoir pour ceux qui considèrent la chimie et la physique comme un véritable cauchemar !

En savoir plus

Comment savoir s'il y a de la vie ailleurs que sur Terre ?

Comment savoir s'il y a de la vie ailleurs que sur Terre ?

En 2008, les astrophysiciens ont repéré pas moins de 62 planètes gravitant autour d’étoiles lointaines, sur un total de 373 connues à ce jour. Et ça ne fait que commencer ! Mais la vraie question demeure : y a-t-il de la vie sur ces Terres lointaines? Pour le savoir, les scientifiques tentent de déceler dans la lumière émise par ces planètes la signature d’éléments chimiques révélateurs : oxygène, gaz carbonique, méthane, etc. Mais ce travail de détection est difficile et les astronomes tentent de développer les compétences qu’il exige. C’est ce que fait Robert Lamontagne, de l’Université de Montréal. À l’Astrolab du Parc national du Mont-Mégantic, il identifie les signes de vie émanant d’une planète vraiment hospitalière : la nôtre!

En savoir plus

Les propriétés étonnantes de la peau des requins

Les propriétés étonnantes de la peau des requins

La peau des requins est couverte d’écailles très particulières appelées denticules dermiques, qui ressemblent à des dents minuscules. Cette structure particulière a, entre autres, des propriétés anti-adhésives qui pourraient être fort utiles sur plusieurs surfaces. Grâce à la peau de requin, on pourrait économiser des millions de dollars et même sauver des vies. De quoi rendre ces féroces animaux presque sympathiques !

Du nouveau sur l'obésité

Du nouveau sur l'obésité

L’obésité est un problème endémique dans les pays développés et la recherche est très active dans le domaine. Pierre Chastenay discute avec notre équipe de journalistes scientifiques des récentes découvertes et des traitements les plus prometteurs pour lutter contre ce problème de santé majeur.

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires