Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 28

LUNDI 26 janvier 2009 - 20 h

L’ère de la génomique personnelle est commencée !

L’ère de la génomique personnelle est commencée !

Au Québec, il est maintenant possible de passer des tests génétiques pour connaître notre prédisposition à certaines maladies, comme le cancer du sein, le diabète ou la fibrose kystique. Mais pour certaines personnes, ces informations ne suffisent pas. Voulant en savoir plus, elles se tournent vers des compagnies américaines qui offrent, via Internet et en échange de quelques centaines de dollars, une analyse complète de leur code génétique. Pavel Hamet, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génomique prédictive, nous met en garde contre les dérives possibles de cette nouvelle tendance. L’ère de la génomique personnelle commerciale est à nos portes!

Chronique fausses vérités : <br>L'être humain hibernera-t-il un jour ?

Chronique fausses vérités :
L'être humain hibernera-t-il un jour ?

Les ours le font, les écureuils et les marmottes aussi. Chaque hiver, ils s’engourdissent sous l’action du froid. L’être humain, pourrait-il hiberner lui aussi? Idée folle ou réalité scientifique qui sera prochainement possible ? Notre journaliste scientifique Noémi Mercier s'est penchée sur la question.

Profession : souffleur de verre scientifique.

Profession : souffleur de verre scientifique.

Un métier vieux comme le monde est encore pratiqué dans les laboratoires de nos universités : celui de souffleur de verre. Mais ces artisans n’y fabriquent pas des sculptures ou des vases décoratifs, mais plutôt des instruments scientifiques conçus sur mesure pour les besoins particuliers des chercheurs. C’est le métier de Cédric Ginart, de l’Université de Montréal. Que ce soit en chimie, en physique, en biologie ou en génie, les scientifiques ont encore besoin de ce savoir-faire ancestral où la rapidité et la précision de la main humaine n’ont pas d’équivalent.

Protéger les éoliennes contre les rigueurs des hivers québécois.

Protéger les éoliennes contre les rigueurs des hivers québécois.

Le Québec compte près d’une dizaine de parcs éoliens, qui sont situés pour l’instant surtout dans le Bas St-Laurent et la Gaspésie. D’ici 2015, ce nombre va plus que doubler. Mais les éoliennes sont fabriquées en Europe, elles sont plus ou moins bien adaptées aux tempêtes de neige, au verglas et aux épisodes de froid intense d’ici. Adrian Ilinca, chercheur à l’Université du Québec à Rimouski et Redouane Magateli, du Centre de recherché Corus sur les éoliennes à Murdochville, cherchent donc des moyens d’aider les éoliennes à mieux résister à nos rigoureux hivers.

Chronique Planète Science

Chronique Planète Science

Comme à chaque semaine, il a exploré internet et des magazines scientifiques et nous en revient avec ce qui l’a étonné et nous surprendra aussi. Voici Pascal Forget et sa chronique Planète science ! Cette semaine : les odeurs qui influencent les rêves ; des photos pour améliorer nos vidéos numériques ; un contenant de céramique qui accélère la cuisson au four à micro-ondes ; et un batteur à œufs qui pourrait sauver des vies !

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires