Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 184

MARDI 15 septembre 2015 - 19 h

Voir l'épisode

L'érotisme... des rats !

Voir ce segment

L'érotisme... des rats !

À l’Université Concordia, les rats de laboratoire de Jim Pfaus n’ont rien d’autre à faire que de copuler toute la journée. Les recherches du neuropsychologue lui ont permis de découvrir que la sexualité de ces petits rongeurs est beaucoup plus qu’un simple acte de reproduction. « Leur cerveau sexuel est organisé de façon très similaire au nôtre », affirme-t-il. Par exemple, les rats mâles semblent davantage excités par ce qui mène à l’acte que par l’acte lui-même. Certains ont même développé une préférence érotique pour les rates portant une petite veste en tissu! Pour Jim Pfaus, le parallèle avec nous est frappant : « Les humains investissent beaucoup de temps dans la recherche d’un partenaire, la séduction et les préambules, alors que l’acte sexuel

En savoir plus

De l'eau, des algues et un mini-labo

Voir ce segment

De l'eau, des algues et un mini-labo

Pour savoir si l’eau d’un cours d’eau est polluée, il faut prendre des échantillons et les faire analyser en laboratoire, un processus qui prend plusieurs jours. Grâce à des chercheurs de l’UQAM, l’analyse peut maintenant se faire directement sur le rivage en quelques minutes. Pour y arriver, le biologiste Philippe Juneau et l’expert en microélectronique Ricardo Izquierdo ont mis leur expertise en commun. Résultat : un mini laboratoire qui allie électronique et algues vivantes. Comme toutes les plantes, ces algues font de la photosynthèse. Or, les polluants présents dans l’eau vont perturber ce processus et produire un signal que l’électronique peut déceler. Une idée géniale et... des années de labeur!

Pour y voir clair !

Voir ce segment

Pour y voir clair !

Ceux qui doivent porter des lunettes ou des verres de contact pour lire seront heureux d’apprendre que des chercheurs américains viennent de mettre au point des écrans pour tablettes et téléphones intelligents qui s’adaptent à notre vue et permettent de lire sans verres correcteurs!

Dans les labos d'ici et d'ailleurs : <br >
Les bébés OGM

Voir ce segment

Dans les labos d'ici et d'ailleurs :
Les bébés OGM

L’année 2015 marque une nouvelle ère en procréation assistée : on y verra naître des bébés génétiquement modifiés. En effet, la Grande-Bretagne a récemment donné le feu vert à la conception de bébés à trois parents — tout ça pour prévenir des défauts génétiques dans les mitochondries des bébés, une structure qui fournit l’énergie aux cellules. Rassurons-nous : le bébé à naître ne ressemblera pas à sa deuxième mère, car l’apport génétique de cette dernière ne représente que 0,01 p. cent de son ADN total. En Chine, d’autres généticiens aimeraient pouvoir corriger chez l’embryon toutes les maladies génétiques possibles, et pas seulement celles liées aux mitochondries. Ils ont testé une technique controversée et très puissante, appelée CRISPR, qui permet de remplacer un gène défectueux par un gène sain. Cet essai soulève beaucoup d’inquiétudes, entre autres pour les dérives d’eugénisme qu’elle laisse entrevoir.

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires