Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 183

MARDI 8 septembre 2015 - 19 h

Voir l'épisode

Infections d’hôpital: la résistance s’organise.

Voir ce segment

Infections d’hôpital: la résistance s’organise.

Au 21e siècle, on ne peut plus construire un hôpital sans tenir compte des infections nosocomiales et résistantes aux antibiotiques, comme le C. difficile ou le staphylocoque doré. Au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), cette question est au cœur des préoccupations du docteur Charles Frénette, directeur de la prévention des infections, dès les tous débuts de la conception de l’hôpital. Zones de l’hôpital séparées pour les patients, chambres individuelles, abondance de lavabos pour le lavage des mains, filtres haute-performance dans le système de ventilation : tout a été mis en œuvre pour réduire à zéro le risque d’infection.

En savoir plus

Pascal Forget met son dos à l'épreuve.

Voir ce segment

Pascal Forget met son dos à l'épreuve.

Les maux de dos et les troubles musculo-squelettiques affectent non seulement beaucoup de gens, ils coutent aussi très cher à l’État. À l’Université de Sherbrooke, le professeur Alain Delisle et son équipe développent un système qui permettra d’identifier les mouvements à risque chez les travailleurs manuels et, ultimement, de prévenir les blessures. Aujourd’hui, notre reporter Pascal Forget teste leur système. Couvert de capteurs visant à mesurer ses efforts musculaires, il déplacera plus de 70 boîtes pour un total de 900 kilos!

Pause chatons

Voir ce segment

Pause chatons

Des chercheurs japonais ont démontré que de regarder des images de bébés animaux avant d’exécuter une tâche cognitive exigeante aiderait à la réussir mieux et plus vite. Ces images déclencheraient notre réflexe parental, ce qui nous rendrait plus vigilants, plus attentifs aux détails et plus concentrés. Les chatons d’internet ne sont donc pas que mignons!

Dans les labos d'ici et d'ailleurs: <br>
L'intimidation à l'école.

Voir ce segment

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
L'intimidation à l'école.

Entre 5 et 10 % des jeunes subiraient de l’intimidation. Heureusement, de nouvelles découvertes scientifiques permettent de mieux comprendre le problème. D’abord, sans parler d’un profil-type comme tel, les enfants qui sont le plus souvent la cible de harcèlement sont les hyperactifs et ceux qui ont des difficultés d’autocontrôle. Et les effets à long terme sur leur santé physique et mentale peuvent être aussi graves que chez les enfants maltraités par leurs parents, nous apprend une étude parue récemment dans The Lancet Psychiatry. D’où l’importance de prévenir le problème le plus vite possible... Une piste de solution : l’application pour téléphone intelligent +Fort, développée par l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, qui permet aux jeunes de réagir au problème de façon constructive.

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires