Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 14

LUNDI 15 septembre 2008 - 20 h

Existe-t-il une biologie du suicide ?

Existe-t-il une biologie du suicide ?

De tous les peuples du monde, les Québécois sont parmi les plus touchés par le suicide. Ce phénomène a longtemps été uniquement perçu comme un problème social, psychologique ou psychiatrique. Ces facteurs demeurent importants dans la compréhension du suicide. Mais des scientifiques commencent à s’interroger sur les bases biologiques qui prédestineraient certains individus à adopter des comportements suicidaires. Le Groupe McGill d’études sur le suicide (GMES) à Montréal s’est lancé un ambitieux défi. Il veut trouver des marqueurs biologiques qui pourraient aider à dépister les individus les plus à risque à se suicider.

En savoir plus

Planète Science

Planète Science

Chaque semaine, notre chroniqueur Pascal Forget s’abreuve à différentes sources d’informations scientifiques et nous ramène des brèves scientifiques parfois étonnantes mais toujours vraies.

Science citoyenne : <br>
En route avec la voiture solaire Esteban IV !

Science citoyenne :
En route avec la voiture solaire Esteban IV !

Devant les récentes flambées des prix de l’essence, les véhicules qui carburent aux énergies vertes sont plus attrayants que jamais. Parmi eux, la voiture à énergie solaire fait particulièrement rêver. À l’École Polytechnique de Montréal, des étudiants passionnés travaillent d’arrache-pied à améliorer les performances d’Esteban IV, une voiture solaire qui peut atteindre 110 kilomètres/heure. Esteban IV s’est d’ailleurs classée de façon honorable lors d’une compétition internationale de véhicules solaires qui a eu lieu en Australie en 2007!

En savoir plus

Lire dans les arbres pour évaluer les risques de catastrophes naturelles :
un reportage sur la dendrochronologie

Lire dans les arbres pour évaluer les risques de catastrophes naturelles : un reportage sur la dendrochronologie

À cause des changements climatiques, les chercheurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’évolution du climat à travers les années. Bonne nouvelle : ils disposent maintenant d’un outil tout simple pour documenter les catastrophes naturelles qui ont eu lieu dans le passé : les arbres ! Dans les cernes des arbres sont imprimées les traces des traumatismes qu’ils ont subis au cours des ans. Cette discipline en pleine émergence au Québec s’appelle la dendrochronologie. Par l’étude minutieuse des cernes des arbres, les chercheurs sont aujourd’hui en mesure de déterminer, sur un territoire donné, la fréquence des catastrophes naturelles et, ultimement, les risques que de nouveaux cataclysmes y surviennent.

En savoir plus

Chronique fausses vérités : la fin du monde pour 2012 ?

Chronique fausses vérités : la fin du monde pour 2012 ?

On retrouve sur Internet et dans les médias plusieurs rumeurs selon lesquelles la fin du monde aura lieu le 21 décembre 2012. Les auteurs de ces prédictions disent se baser sur le calendrier des peuples mayas qui avaient des connaissances très pointues en astronomie et en cosmologie. Y a-t-il vraiment lieu de s’inquiéter ? Ces prédictions ont-elles une quelconque valeur scientifique ? Notre journaliste scientifique Noémi Mercier a enquêté sur la question.

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires