Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 163

MARDI 14 octobre 2014 - 19 h

Sonder les frontières.

Sonder les frontières.

L’ablation d’une tumeur au cerveau est un gros défi pour un neurochirurgien, car ses frontières sont souvent floues. S’il n’enlève pas assez de cellules cancéreuses pendant l’opération, les risques de récidive augmentent. Si par contre, il en retire trop, le patient peut avoir des séquelles neurologiques. Frédéric Leblond, professeur de génie physique à l’École Polytechnique de Montréal, a développé deux outils optiques pour assister le chirurgien en temps réel pendant une opération au cerveau. Le premier permet par phosphorescence de mettre en relief le cœur de la tumeur. Le second analyse les propriétés optiques des différents tissus et réussit à distinguer avec une précision de 90 p. cent les cellules saines des cellules cancéreuses. Deux outils qui, on l’espère, amélioreront les taux de survie des patients.

En savoir plus

CO2 sous roche

CO2 sous roche

En 2014, la quantité de carbone dans l’atmosphère atteint des concentrations record de 400 ppm. L’idéal serait bien sûr de réduire nos émissions. Mais à défaut d’y arriver, les experts prônent le développement des techniques de captage et de stockage du CO2. Michel Malo, spécialiste de géologie structurale à l’INRS, étudie le sous-sol québécois pour identifier les meilleurs sites de stockage. Ceux-ci doivent contenir des roches poreuses permettant d’absorber le gaz, mais couvertes en plus de roches imperméables pour l’empêcher de remonter à la surface. Le site doit de plus être à proximité des industries polluantes. Le géologue crée des modèles informatiques pour prédire comment le gaz se comportera en ces lieux et évaluer les risques de fuite. Selon ses prédictions, la vallée du Saint-Laurent permettrait de séquestrer 3,5 milliards de tonnes de CO2, soit toutes les émissions du Québec pendant 75 ans.

En savoir plus

Capsule de Pierre Chastenay<br>
Musique céleste

Capsule de Pierre Chastenay
Musique céleste

Les sondes Voyager 1 et 2 sont parties à la découverte du système solaire il y a 40 ans et encore aujourd’hui, elles mesurent inlassablement le nombre de particules qui circulent dans le vide de l’espace. Un musicien britannique, qui est également physicien, a eu l’idée originale de convertir les centaines de milliers de signaux produits par ces particules en notes de musique. Créée d’abord et avant tout pour le plaisir, cette œuvre musicale pourrait aider les chercheurs à découvrir des motifs cachés dans les signaux, grâce à une musique littéralement tombée du ciel!

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:<br>
Le prochain voyage touristique dans l'espace.

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
Le prochain voyage touristique dans l'espace.

Avez-vous toujours rêvé d’aller dans l’espace? Pour la « modique » somme de 250 000 $ le billet, la compagnie Virgin Galactic entend réaliser ce rêve dès l’an prochain. À bord du vaisseau SpaceShipTwo, les touristes pourront se rendre à quelque 110 kilomètres d’altitude, soit à la limite séparant l’atmosphère de l’espace. Les passagers disposeront alors de six minutes de vol en apesanteur avant de regagner graduellement le plancher des vaches. Même s’il ne s’agit que d’un vol suborbital, la compagnie a dû combiner plusieurs innovations pour que l’appareil puisse résister à la rentrée dans l’atmosphère. Virgin Galactic parle maintenant même d’un survol de la lune en 2017. Faites vos valises!

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires