Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 116

MARDI 6 novembre 2012 - 19 h

Reportage 1:<br>
Un remède naturel pour les terrains contaminés.

Reportage 1:
Un remède naturel pour les terrains contaminés.

Un sol contaminé à l'extrême, saturé de polluants pétroliers... Ici à Varennes, une cinquantaine de scientifiques et techniciens sont à l'œuvre pour nettoyer ce site, mais avec une méthode toute naturelle — soit avec des champignons, des plantes et des bactéries. Ces organismes sont utilisés depuis quelques années pour décontaminer des terrains, mais cette fois, la science mise sur leur action en synergie. Mohamed Hijri, chercheur à l'institut de recherche en biologie végétale de l'Université de Montréal, travaille sur des super-champignons et bactéries capables de dégrader les hydrocarbures en un temps record. D'autres chercheurs ont aussi planté 25 000 saules de 11 variétés différentes. Pourquoi des saules? Parce qu'ils sont très résistants et qu'ils n'ont pas d'égal pour absorber les métaux lourds. L’objectif de ce méga-projet : développer un produit commercialisable naturel. Il suffirait ensuite de laisser la Nature faire son œuvre....

Reportage 2:<br>
L'effet sur les artères d'un seul repas de malbouffe.

Reportage 2:
L'effet sur les artères d'un seul repas de malbouffe.

Un muffin anglais aux oeufs-saucisse-fromage accompagné de patates hachées et frites : c'est le déjeuner-vedette dans la restauration rapide. Les effets néfastes à long terme de la malbouffe sur le système cardio-vasculaire ne sont plus à démontrer. Mais le docteur Anil Nigam, de l’Institut de Cardiologie de Montréal, a voulu mesurer les effets immédiats qu’un seul repas riche en gras saturé a sur les artères. Ce jour-là, les artères examinées sont celles de notre reporter-cobaye, Pascal Forget. On verra que quatre heures après ce repas, les artères de la plupart des sujets — et particulièrement celles de notre reporter — se dilatent moins bien que lorsqu'ils sont à jeun. L'étude, plus large, se penche aussi sur les effets immédiats d'un repas de type méditerranéen, soit une portion de saumon arrosée d'huile d'olive et accompagnée de légumes verts. Un menu qui cause beaucoup moins de torts à nos artères!

Capsule de Pierre Chastenay:<br>
Le plus difficile des sudokus.

Capsule de Pierre Chastenay:
Le plus difficile des sudokus.

Les amateurs de sudoku savent que moins il y a de chiffres au départ dans la grille, plus le jeu sera difficile. Des mathématiciens irlandais ont réussi à calculer le nombre minimum de chiffres que doit comporter une grille pour que le jeu soit réalisable. La réponse? 17. Les chercheurs ont obtenu cette réponse en résolvant près de cinq milliards et demi de sudokus à l’aide d’un programme informatique. Outre la résolution du mystère des sudokus, leur programme pourrait aussi servir en génétique, une discipline où on trouve d’autres types de casses-têtes autrement plus complexes!

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:<br>
La science vue du ciel.

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
La science vue du ciel.

Faire de la science, ça veut parfois dire se rendre sur le terrain pour piocher, creuser et fouiller le sol dans le désert, au gros soleil, ou dans des froids sibériens. Et bien, le bon vieux satellite est en train de changer radicalement les façons de faire dans plusieurs disciplines. En biologie par exemple, une nouvelle méthode de traitement d'images satellites a permis de répertorier la population des manchots de l'Antarctique avec une précision inégalée. Grâce à cette même approche, une archéologue américaine a fait récemment la plus grande découverte du siècle dans sa discipline : 17 pyramides, une citée disparue et des milliers de tombes en Égypte. Enfin, un autre satellite a permis de repérer une éruption volcanique sous-marine. Qui a dit qu'il fallait quitter le confort de son bureau pour faire de grandes découvertes scientifiques?

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires