Le code Chastenay

Durée :
30 minutes

Émission 113

MARDI 16 octobre 2012 - 19 h

Reportage 1:<br>
Comment la surdité affecte la vision.

Reportage 1:
Comment la surdité affecte la vision.

L’ouïe des aveugles est souvent plus fine que la normale. Mais qu’en est-il de la vision des personnes sourdes? Pour répondre à cette question, Christine Turgeon, audiologiste clinicienne et chercheuse à l’UQAM, s’est associée à Dave Ellemberg, spécialiste des systèmes sensoriels à l’Université de Montréal. Mais la réponse n’est pas simple : si certains aspects de la vision des personnes sourdes sont supérieurs à la moyenne — par exemple leur vision périphérique —, leur vision primaire serait par contre moins bonne. Ce type de vision de bas niveau permet de percevoir des stimuli bruts sans analyse contextuelle, par exemple différencier deux lignes de largeurs différentes. Selon les chercheurs, la vision primaire se développerait chez le fœtus en même temps que l’audition, ce qui expliquerait leur interdépendance. Christine Turgeon veut maintenant savoir si l’installation d’un implant cochléaire très tôt chez l’enfant pourrait corriger ce déficit visuel.

En savoir plus

Reportage 2:<br>
Une nouvelle génération de fibres optiques.

Reportage 2:
Une nouvelle génération de fibres optiques.

Internet haute vitesse, télédétection, télévision : notre système de communication actuel repose presque entièrement sur les fibres optiques. « Une seule fibre peut alimenter mille foyers, affirme Younès Messaddeq, titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur l'innovation en photonique. Mais pour satisfaire les besoins du 21e siècle, la capacité de ces fibres devra être multipliée par cinq ou par dix. » Dans son laboratoire spectaculaire muni d’équipements dernier cri, son équipe transforme le verre en fibres optiques futuristes. Une fibre est normalement constituée de deux fils de verre concentriques : un « cœur » et une « gaine ». Mais pour augmenter la densité d'information transmise, Younès Messaddeq propose d'augmenter le nombre de ces cœurs à sept. Et le progrès ne s’arrête pas là : le chercheur est actuellement en pourparlers pour créer une fibre… à 56 cœurs!

En savoir plus

Capsule de Pierre Chastenay:<br>
Cuisine préhistorique.

Capsule de Pierre Chastenay:
Cuisine préhistorique.

À quel moment nos lointains ancêtres ont-ils commencé à faire cuire leurs aliments? Selon plusieurs experts, les plus vieux foyers dateraient de 400 000 ans. Mais si l'on se fie à l’analyse de cendres et d’os carbonisés retrouvés récemment au fond d’une caverne d’Afrique du Sud, les premiers feux de cuisson remonteraient à plus d’un million d’années!

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:<br>
Un bilan de santé de nos océans.

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
Un bilan de santé de nos océans.

Nos océans sont tellement vastes qu'on a longtemps cru qu'ils pouvaient résister à tout : déversements pétroliers, rejets industriels, surpêche, etc. Malheureusement, ça n'est pas le cas. L’équipe prend le pouls des océans, qui montrent des signes inquiétants de dégradation : effondrement des populations de grands prédateurs marins, prolifération d’algues microscopiques et de méduses, multiplication des zones mortes près des côtes, etc. Le paléontologue et spécialiste en évolution marine, Jeremy Jackson, parle d’une « montée de tout ce qui est gluant », ce qu’il qualifie en anglais de « rise of the slime ». Il a émis une hypothèse audacieuse. Selon lui, nos océans seraient en train de retrouver leur état primitif, c’est-à-dire comment ils étaient il y a des centaines de millions d’années, avant l’apparition de formes de vie complexe sur Terre. Une dés-évolution?

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires