Le code Chastenay

En rappel

Diffusion :
mercredi 19 h 30
Rediffusion :
heures variées
Durée :
30 minutes

Du 1er avril au 26 août 2014


Émission 107

MARDI 27 mars 2012 - 19 h

Voir l'épisode

Reportage 1:<br>
Le Code Dragon pour tester la sécurité des réacteurs nucléaires.

Voir ce segment

Reportage 1:
Le Code Dragon pour tester la sécurité des réacteurs nucléaires.

Depuis le désastre nucléaire survenu au Japon en 2011, la sécurité des réacteurs préoccupe les gens plus que jamais. À l’Institut de génie nucléaire de l’École Polytechnique de Montréal, le chercheur Guy Marleau a mis au point un code informatique pour tester la sécurité des réacteurs. Ce code porte le nom d’une créature légendaire : le dragon.

Le Code Dragon prédit le comportement des neutrons en trois dimensions dans le cœur du réacteur. La doctorante Geneviève Harrisson l’a utilisé pour tester les futurs réacteurs de génération quatre à eau surcritique (SCWR). Selon ses calculs, ces réacteurs courent un risque de surchauffe et d’accident en cas de fuite du liquide caloporteur. Les concepteurs du SCWR doivent donc retourner à la table à dessin pour s’assurer que ce scénario sombre ne se produira pas. Comme le dragon qui symbolise puissance et bienveillance, le code du même nom veille sur notre sécurité…

En savoir plus

Reportage 2:<br>
Les molécules qui donnent son goût au sirop d'érable.

Voir ce segment

Reportage 2:
Les molécules qui donnent son goût au sirop d'érable.

Pour l’instant, il n’existe que deux catégories de sirop d’érable dans les supermarchés : clair ou foncé. Mais choisir le sirop selon sa couleur ne rend pas justice à la grande variété de goûts qu’il recèle. « Le sirop d’érable comprend plus de 200 arômes volatils », affirme Jacinthe Fortin, analyste en évaluation sensorielle au Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA). Elle veut identifier les molécules qui lui donnent ses arômes particuliers : boisés, vanillés, de confiserie, de café, etc.

Grâce à un chromatographe en phase gazeuse, un appareil qui sépare les molécules de vapeurs de sirop et qui les achemine simultanément à un être humain et à des détecteurs électroniques, la chimiste Nathalie Martin du centre ACER a pu déceler que le goût boisé du sirop est causé par des molécules appelées pyrazines. On pourra peut-être un jour — qui sait — produire des sirops aux arômes particuliers grâce à la chimie?

En savoir plus

Capsule de Pierre Chastenay:<br>
La bave de chauve-souris comme anticoagulant.

Voir ce segment

Capsule de Pierre Chastenay:
La bave de chauve-souris comme anticoagulant.

Les chauves-souris vampires se nourrissent du sang des animaux. Mais ces bêtes dignes d’un film d’horreur pourraient aussi nous sauver la vie. Les scientifiques ont trouvé dans leur gueule l’ingrédient d’un puissant traitement contre les caillots sanguins.

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:<br>
L'équipe joue à « Devinez l'objet mystère »

Voir ce segment

Dans les labos d'ici et d'ailleurs:
L'équipe joue à « Devinez l'objet mystère »

Aujourd’hui, les journalistes ont apporté un objet mystère en studio et le jeu consiste à deviner de quoi il s’agit. Ces objets, inusités pour le commun des mortels, sont étudiés et utilisés tous les jours dans les laboratoires d’ici et d’ailleurs.

En savoir plus

Retour à la liste de toutes les émissions

Partenaires